Skip to content Skip to navigation

Entretien avec Mathilde, volontaire en Service Civique à VVF Villages

Mathilde vient de terminer son service civique en tant que JAESS au siège de VVF Villages, à Clermont-Ferrand. Elle a accepté de partager ses expériences avec nous, dans le cadre d’une petite interview...

Peux-tu rappeler ce qu’est le JAESS ?

JAESS signifie « Jeunes Ambassadeurs de l’Économie Sociale et Solidaire ». C’est un dispositif national proposé par Concordia depuis 2015, qui a pour but de faire connaître l’économie sociale et solidaire par et pour les jeunes, mais aussi pour les moins jeunes. En d’autres termes, se faire rencontrer les gens par l’entraide.

Peux-tu présenter VVF Villages en quelque mots ?

VVF est une association organisant des séjours en villages vacances. Un de leurs principaux objectifs est de rendre les vacances accessibles au plus grand nombre. Une partie du chiffre d’affaire de VVF est d’ailleurs utilisée pour faciliter l’accès aux familles qui n’ont pas l’occasion de voyager. Les actions de l’association visent également à aider certains territoires un peu oubliés à développer leurs activités touristiques.

Pourquoi avoir choisi cette mission en particulier ?

J’avais envie d’effectuer un service civique dans le domaine économique, mais en conservant une dimension humaine. Le Master en Finances que je faisais avant ne m’apportait pas ce besoin d’humanité, en raison de la forte concurrence qui règne dans ce milieu.

Quels projets as-tu réalisé, et pour quels publics ?

Mon rôle était d’intervenir auprès de différents publics pour les sensibiliser aux enjeux de l’Économie Sociale et Solidaire. Pour cela, j’ai contacté des structures locales telles que des maisons de quartier, des lycées ou des associations socio-culturelles. Puis, j’ai préparé différents supports pédagogiques (diaporamas, jeux, etc.) qui m’ont servi à animer des ateliers consacrés au développement durable.

Quel est le plus beau souvenir que tu garderas de ton service civique ?

Parmi mes actions, je retiendrai le Do It Yourself spécialisé dans les produits ménagers à fabriquer soi-même. En animant ce projet, je me suis sentie utile dans la mesure où j’enseignais quelque chose de concret. Une vraie transmission de savoir-faire qui participe au changement de comportement pour un meilleur respect de l’environnement.

Quelle a été la partie la plus difficile dans ta mission ?

Une de mes autres missions consistait à mettre en place le tri sélectif des déchets au siège de VVF. Le défi était de parvenir à mobiliser les gens. Des jeunes de moins de 30 ans qui viennent « donner des leçons » à des individus plus âgés sur leur manière de jeter les déchets peut s’avérer délicat ! Lorsque l’on sensibilise un public, on peut assez facilement tomber dans la moralisation pure et dure, alors que c’est une question de diplomatie.

Quels enseignements as-tu tiré de ton JAESS ?

Tout d’abord, j’ai appris à m’ouvrir davantage aux autres et à travailler mon ouverture d’esprit. Ensuite, le JAESS m’a fait découvrir le développement durable et surtout, son utilisation au quotidien, que ce soit pour moi ou pour ceux qui m’entourent. J’ai l’intention de démarrer un Master axé sur le Développement Durable, et mon service civique JAESS m’a donné les armes nécessaires pour reprendre mes études.

Propos recueillis par Guillaume, volontaire en Service Civique à Concordia Auvergne.

Pour en savoir plus sur les activités de VVF Villages, n’hésitez pas à consulter leur site officiel.

Concordia propose des missions de Service Civique toute l'année à retrouver sur le site de l'Agence du Service Civique