Skip to content Skip to navigation

Témoignage de Claire, volontaire en SVE sur l'île de Chios (Grèce)

Claire est en SVE sur l'île de Chios en Grèce depuis 2 mois. Elle nous raconte ses premiers pas dans cette petite ville de pêcheurs : activités avec des enfants, ses colocataires...  

Γεια σας, καλημέρα !

"Je m'appelle Claire, j'ai 24 ans et depuis presque 2 mois je vis en Grèce pour un SVE passionnant sur l'île de Chios (à tel point que mon témoignage a 2 ou 3 semaines de retard...).

J'ai choisi un projet de long terme, un an, et je ne regrette pas ma décision. En effet, en arrivant ici, mon quotidien a presque radicalement changé, et toutes ces nouvelles choses qui remplissent mes journées accélèrent le temps : je découvre un nouveau pays, la vie insulaire, différents paysages entre mer et montagne, une autre langue, la religion orthodoxe... J'apprends à connaître et à vivre avec 5 autres volontaires, allemands et italiens. Et par mes diverses activités hebdomadaires j'apprends également énormément !

claire_port.png

« Mon » île est l'une des 5 plus grandes de Grèce et c'est une terre de marins pêcheurs. Je vis dans une petite ville au bord de la mer Égée, au nord de Chios (la ville principale de l'ile). La vie ici est simple, et ça me plaît : par exemple nous allons chercher notre eau potable à la source du village. Je partage mon temps libre avec mes colocataires : nous profitons des week-ends pour aller « à la ville » (Chios), manger une pita (sorte de kebab avec du pain pita), partager un plat de loukoumades (super bons beignets fondants avec du chocolat ou du miel dessus)... Nous avons également profité d'un week-end de 3 jours pour fêter le carnaval à Mytilène, sur l'île de Lesbos.

Mon projet s’articule autour de 3 aspects : l'éducation, la technologie et le sport.

Chaque jour, avec mes colocataires, nous travaillons 3 heures le matin dans différentes écoles primaires. Les enfants ont entre 6 et 12 ans. Nous assistons les professeurs pendant leurs cours dans des tâches simples (la barrière de la langue limitant nos possibilités). Nous les aidons pour tout ce qui est création manuelle ou nous aidons les élèves à faire leurs exercices (généralement en cours de math, d' anglais, ou de français pour moi). Nous surveillons les enfants pendant les récréations ou les excursions tout en jouant avec eux évidemment.

Un détail surprenant et vraiment génial, c'est que la danse traditionnelle fait partie du programme scolaire. J'apprends donc différentes danses pendant les cours de sport ou lors de chaque fête scolaire, car ici en Grèce il y a toujours une bonne occasion de faire la fête et de danser ! L'éducation est beaucoup plus détendue qu'en France. Nous avons, par exemple, fait une excursion à la plage début février, simplement parce que le temps était printanier !

 

claire_danse.png

La deuxième partie de la journée de travail se déroule dans notre maison, sur ordinateur : nous écrivons chaque semaine des articles pour notre radio et nos divers sites Internet, à propos de la culture grecque (spécialités culinaires, célébrations culturelles ou religieuses, lieux intéressants de notre île...). Quatre jours par semaine, nous donnons également des cours d'informatique à des enfants de nos écoles : nous leur apprenons les bases de logiciels, comme Photoshop. On apprend en s'amusant et les résultats des exercices sont toujours surprenants !

Quant au sport, il s'agit d'un bateau appartenant à notre organisation. En ce moment il est en maintenance pour l'hiver : nous le ponçons, le repeignons, réparons tout ce qui a besoin de l'être et d'ici quelques semaines nous pourrons apprendre à naviguer et même voyager avec !

claire_et_coloc.png

Mes 2 coloc' allemandes à gauche et l’italienne à droite

Les tâches qui me sont confiées sont parfois simples mais nombreuses et très variées. Je ne m'ennuie pas, j'apprends tous les jours et nous avons plein de projets en cours et à venir. J'apprécie donc ma vie et mon travail ici qui m’enrichissent chaque jour davantage.

Vidéo

A bientôt !

Claire."