Skip to content Skip to navigation

Le témoignage de Laura, volontaire européenne

Nous souhaitons parler avec toi de l’échange de jeunes auquel tu as déjà eu la possibilité de participer dans le cadre de ta mission au centre social Viva Sioule. Quels étaient les objectifs de ce projet et quels résultat as-tu obtenus ?      

    L'échange de jeunes que nous avons organisé à la fin du mois d’octobre rentre dans le cadre du programme ERASMUS+ qui permet aux jeunes de participer à un échange international en groupe. Pour notre projet, nous avons accueillis à Ebreuil (Allier) 9 adolescentes italiennes et 9 françaises.

    Nous avons discuté autour de la thématique du développement durable sur laquelle le groupe français a déjà travaillé depuis désormais 4 ans. Les objectifs étaient surtout liés à la découverte du patrimoine local, à l'échange sur les différentes pratiques concernant le tri et le recyclage et aussi à la sensibilisation du grand public grâce à la mise en place d'une pièce de théâtre en français et en italien.

    Les résultats obtenus en 10 jours d'échange et de vie collective sont évidemment nombreux, soit personnels (pour les jeunes mais aussi pour nous les adultes), soit de groupe. Voir des jeunes qui ne parlent pas une langue commune pouvoir échanger sur des thématiques actuelles et monter une pièce de théâtre en deux langues même s'ils n’ont jamais fait du théâtre, réchauffe vraiment le cœur et concrétise des journées de travail.

Est-ce que c’était ta première expérience et qu’est-ce que cela t’a apporté ?

   Oui, c'était la première fois que je participais à un échange de jeunes et on peut dire que j'étais plutôt une traductrice (pendant les visites et les sorties). Cette expérience m'a surtout apporté de belles rencontres : avec le groupe des jeunes italiennes mais aussi avec le groupe français que je n'avais vu qu'une seule fois avant le début de l'échange et aussi avec toute l'équipe de bénévoles qui sont venus nous aider et qui nous ont permis d’organiser le projet sans avoir aucun soucis. Mais aussi, j’ai aimé la découverte locale : comme ça faisait seulement deux semaines que j'étais arrivée à Ebreuil je n'avais pas encore eu la possibilité de voir les alentours. J'ai pu découvrir, grâce au projet, différents endroits dans le département.

Peux-tu nous en dire plus sur tes rêves et plans personnels ici, en dehors de ta mission ?

    J'ai choisi le milieu rural pour mon projet afin de me couper un peu de la vie de tous les jours que nous propose la ville, souvent très chaotique et donc je veux prendre du temps pour moi-même. Mon objectif sur le long terme pour cette année est aussi de préparer une demande de doctorat que j'aimerais commencer en septembre prochain, pour le moment on croise les doigts et on verra !