Skip to content Skip to navigation

Concordia au festival "Solidays" ! (suite)

Alors, cette 18e édition du festival Solidays ? C'était il y a un mois : le temps d'atterrir et de reprendre nos quotidiens, même si les pots de peinture et diverses affiches restent disséminées à travers le bureau de la délégation – preuve que nous y étions vraiment et que nous ne sommes peut-être pas tout à fait prêts à tout ranger…

Un joli weekend qui nous a demandé un temps considérable de préparation en amont, de la composition du dossier de candidature en mars jusqu'à l'installation du stand sur place, la veille du premier jour du festival. D'innombrables discussions, des idées tombées à l'eau, retravaillées, des missions de récupération de carton et autres supports semi-rigides, des après-midi entières à découper des étoiles, à faire des recherches Internet… et à se demander si nous en verrions le bout.

2016-06-21_11.56.30.jpg  solidays6.jpg

Le jour J, nous étions prêts – avec six animations proposées à tout festivalier s'attardant à notre stand. Nous avions : une grande carte du monde sur laquelle il fallait localiser le pays d'origine d'artistes et personalités enagagées, avec des citations et paroles de chanson à relier aux dits artistes ; un jeu de memory composé de photos de projets Concordia ; un « bol des langues », soit un petit casse-tête linguistique pour découvrir les notions de l'engagement à travers les langues du monde ; un carnet offrant la possibilité de proposer ses propres définitions pour les termes se rapportant à la solidarité et à l'engagement ; des petites étoiles en papier sur lesquelles les festivaliers étaient invités à témoigner de leurs engagements personnels (actuels ou non) ; et enfin, de loin l'animation ayant eu le plus de succès, une grande fresque à laquelle les festivaliers participaient en tirant au sort un mot (rencontre, fraternité, ouverture d'esprit…) et en le représentant, en laissant libre court à son interprétation artistique. Le tout dispatché sur 12 m², fixé tant bien que mal aux cloisons, posé sur les tables… et animé par une équipe de volontaires, de bénévoles et de salarié-e-s Concordiens pleine d'énergie et de joie de vivre.

solidays2.jpg  solidays3.jpg

Nous partagions l'espace avec les très sympathiques (et hyper dynamiques) bénévoles d'Étudiants et Développement, au sein d'un Village Solidarité rempli d'associations de toutes sortes, chacune proposant des animations propres, allant du bodypainting au chamboule-tout, en passant par des quizz ou encore un vélo à bulles… Autant d'activités susceptibles de retenir l'attention des festivaliers qui traversent le Village pour aller d'une scène à une autre ou pour prendre le soleil dans une atmosphère un peu plus calme. Mais il n'y a pas que les festivaliers qui en profitent, puisque la présence au Village est aussi l'occasion pour chacun d'entre nous de découvrir d'autres formes d'engagement, s'éduquer sur d'autres enjeux et combats à mener, et de rencontrer celles et ceux qui se battent pour les faire connaître. Avec en place d'honneur, bien sûr, les nombreuses associations engagées pour la sensibilisation autour du SIDA.

p1010702.jpgsolidays4.jpg

Que retenir donc de ces trois jours de festival ? Un beau temps inespéré, des rencontres (et notamment celle entre notre responsable régionale et une certaine Madame Taubira…), un grand drap blanc couvert de mots, empruntes et dessins de toutes les couleurs qu'on sera fier d'afficher à la délégation (merci aux artistes !), de petites étoiles symboles d'une multitude d'engagements qui redonnent espoir… et puis, quand même, quelques beaux concerts ! Allez, viens, j't'emmène au vent…

solidays5.jpg

Un grand merci aux bénévoles et aux volontaires de Concordia, d'ici et d'ailleurs !

La délégation Île-de-France