Skip to content Skip to navigation

A Triel-sur-Seine, les volontaires ont rénové une péniche !

Du 17 au 31 juillet, 18 volontaires âgé-e-s de 18 à 32 ans et venu-e-s du monde entier ont pris part à un chantier international en Ile-de-France. Le projet : rénover la péniche Arche Espérance à Triel-sur-Seine. 

Encadré-e-s par deux animatrices "vie de groupe" et un animateur technique, ils ont partagé leur quotidien, entre la péniche où ils travaillaient et dormaient, et une école primaire dont les locaux étaient utilisés pour l'occasion afin de préparer les repas. « Pour moi, qu'un chantier soit en France ou ailleurs ça n'a pas beaucoup d'importance, car c'est toujours multiculturel. », affirme Rihab qui, à 32 ans, est traductrice et pratique cinq langues couramment ! « Je parle français, arabe, anglais, turque et italien. Et j'essaie d'apprendre le tchèque. » A l'inverse, Ada, 18 ans, n'avait jamais participé à un chantier international. « J'adore la France et je rêvais de voir la Tour Eiffel. J'ai adoré vivre dans un bateau et le fait de dormir tous dans la péniche fait que l'on partage encore plus de choses. »

« Deux semaines de chantier c'est trop court. Il faudrait que ça dure deux mois. » Ada, 18 ans, volontaire turque.

Les animateurs ont eux aussi partagé leur quotidien avec les volontaires. « C'est un chantier atypique car il se déroule sur l'eau, et sur une péniche assez grande, qui peut être glissante... J'ai une grande responsabilité par rapport à ça et il faut pouvoir faire face à l'imprévu. » explique Adam, l'animateur technique du chantier. « Au début, ils nous a fallu les mettre à l'aise, les aider à surmonter leurs craintes mais très vite les volontaires se sont très bien entendu. Tant qu'ils sont heureux et aiment ce qu'ils font : c'est ce qui compte ! »

 

Pour en savoir plus sur les chantiers Concordia : https://www.concordia.fr/trouver-votre-projet