Skip to content Skip to navigation

"Mon CES en Slovénie en quelques mots" par Adèle

Je m’appelle Adèle et je suis partie en Slovénie pendant 7 mois avec le Corps Européen de Solidarité (CES). Cette expérience fût enrichissante tant personnellement que professionnellement !

- Quelles ont été tes missions au sein de ton organisation ?

Je participais à l’organisation d’événements, la promotion des activités d’un centre de jeunesse et à l’amélioration de leur visibilité sur les réseaux sociaux. Ma mission se déroulerait en binôme avec une autre volontaire française et nous avons organisé différents événements relatifs à notre culture. Une autre partie était de promouvoir le volontariat devant les écoles, les collèges et les lycées informer les jeunes sur l’opportunité d’y participer et de s’y engager.

Un de mes projets était la mise en place de cours de français et l’organisation d’ateliers pour les enfants en collaboration avec un autre centre. J’ai eu la chance de partir en excursion avec des classes, d’organiser des jeux culturels pour les scouts ou encore de faire une balade à cheval. Mes missions étaient variées et polyvalentes, c’est ce qui m’a le plus plu et c’est pour cela que j’ai choisi cette mission.

adele.pngadele_e.jpg

- Si tu pouvais choisir un moment inoubliable de ton volontariat, lequel choisirais-tu ?

C’est une question assez difficile car le CES est pour moi une expérience avec beaucoup de souvenirs uniques pour chacun. Si je pouvais choisir un moment marquant, ce serait mon road trip au Lac Jasna avec trois autres volontaires, deux italiens et une polonaise. J’ai adoré ce lac, la beauté du paysage m’a marquée, l’eau était translucide et nous avons passé un super moment. Lorsque je pense à la nature slovène, je pense souvent au lac Jasna et cette image me revient.

Un moment qui m’a également marquée durant ma mission est le moment où une fillette slovène m’a offert un tableau en dentelle brodée par elle-même à la fin de notre dernier cours de français. Cela m’a particulièrement touchée, la dentelle étant un des symboles de sa ville d’origine, Idrija.

lac.jpg

- En quoi l'expérience du CES t'a changée ?

Cela m’a permis de découvrir ce que j’appréciais au travail et ce que j’appréciais moins. Cette expérience m’a permis d’être plus ouverte d’esprit, de savoir prendre du recul sur les situations et de donner une direction différente à mon parcours professionnel. Je pense que cela m’a permis d’être plus patiente, tolérante avec les autres et de savoir, parfois, faire des compromis lors d’un travail en équipe.

J’ai aimé pouvoir être immergée dans un pays inconnu pendant 7 mois et j’ai tissé des liens avec d’autres volontaires de nationalités différentes. J’ai également fait l’expérience de la colocation avec ses côtés positifs et négatifs 😊.

- Comment penses-tu que cette expérience à l'étranger va t'aider dans ton futur personnel et professionnel ?

Cette expérience de 7 mois en Slovénie dans l’animation et l’organisation d’événements m’a permis d’en apprendre plus sur moi-même, de sortir de ma zone de confort à certains moments. J’ai également découvert le fonctionnement d’un nouvel environnement, un centre de jeunesse.

Cela m’a aussi permis d’acquérir de nouvelles compétences en terme d’organisation et de promotion des événements, de prise de parole en public et d’améliorer ma prise d’initiative sur les réseaux sociaux. Cela m’a aussi permis d’améliorer mon niveau d’anglais, d’apprendre quelques mots de slovène et de découvrir la culture d’un nouveau pays et ses traditions.

- Qu’est ce que tu dirais aux jeunes qui sont encore indécis·es sur le fait de partir en mission ?

Ne pas hésiter à tenter cette aventure qui est enrichissante tant personnellement que professionnellement. Cela peut aussi permettre d’acquérir de l’expérience, dans un domaine choisi, qui peut être différent de ses études d’origine sans avoir au préalable de l’expérience ! L’avantage est que ce programme est ouvert jusqu’à 30 ans révolus ce qui permet aussi de tenter l’expérience après ses études. N’ayez pas peur de la longueur parfois pour trouver un projet ou de vivre pendant plusieurs mois ailleurs, ça passe si vite, c’est une belle aventure humaine et culturelle ! Lancez-vous et choisissez plutôt votre projet en fonction des missions qu’en fonction du pays. Ou bien combinez les deux, si vous le pouvez !