Skip to content Skip to navigation

La formation Do You See Borders

Du 13 au 21 décembre à Annecy, Concordia Rhône-Alpes organisait une formation Erasmus+ intitulée « Do You See Borders » sur le thème de la diversité culturelle et la tolérance, à travers des travaux sur le langage, le théâtre et la danse entre autres choses. Esra, notre volontaire en SVE, et Léa, volontaire en service civique, ainsi que 22  autres participant venant de Grèce, Slovaquie, Hongrie, Finlande et de Lituanie travaillent sur l'ouverture d'esprit quant à l'intégration, la tolérance, les stéréotypes et la liberté de penser ! Et c'est beau !

Voici les témoignages de Léa, volontaire en service civique à Concordia Rhône-Alpes, et celui de Stessy, volontaire en service civique à Concordia Auvergne !

 

"Je tiens à remercier Concordia Rhône-Alpes pour m'avoir permis de participer au projet de formation européenne « Do you see borders » du 13 au 21 décémbre 2015 à Annecy, en compagnie de jeunes français, grecs, slovaques, lituaniens, hongrois et finlandais.

Personnellement c'était quelque chose de très particulier pour moi, quelque chose que je n'avais encore jamais vécu. Je ne m'attendais pas à une aussi belle expérience et d'aussi belles rencontres. Certes il y a eu quelques désaccords, mécontentements, car la manière de vivre cette expérience est propre à chacun de nous, que nous n'avons pas tous vécu cette formation de manière aussi profonde. Mais pour ma part , cette aventure m'a mis une belle claque sur mon rapport à l'humanité et la tolérance. On arrive en se pensant ouvert d'esprit, puis nos certitudes s'effondrent et on repart avec quelque chose de différent, de plus profond, une ouverture d'esprit élargie.

Chaque participant a pu se surpasser, donner un peu plus de lui-même , et cette petite chose personnelle que chacun a apporté a créé une vraie belle cohésion de groupe, qui m'a clairement scotchée.

On n'est pas tous des grands amis, on ne restera peut-être pour certains que des compagnons de formation, mais les participants m'ont tous personnellement apporté un petit quelque chose, ils sont tous tellement différents avec des personnalités tellement riches, des caractères tellement fous que j'ai pu prendre le meilleur de chacun d'entre eux (même le mauvais, comme quoi parfois tout est bon à prendre !). J'ai pu le glisser dans un coin de ma tête et je sais que ça m'aidera au quotidien, que ça me permettra d'avancer, d'affronter, d'appréhender mieux certaines choses dans ma vie.

Toutes ces cultures si différentes m'ont permis de prendre beaucoup de recul sur mon quotidien, de relativiser, de prendre les choses de manière plus légère, de plus apprécier les petits détails de la vie, car désormais j'ai acquis la capacité de mesurer mes tracas à l'échelle mondiale et peut-être de faire mes valises et de voyager enfin !

Alors merci à chacun d'entre vous, un grand merci aux formateurs Evgeniya, Yoan et Estelle pour leur travail d'acharnés et leur positivité chaque jour ! Merci de m'avoir permis d'ouvrir mes frontières personnelles dont je n'avais pas toujours conscience.

Et je l'espère, cette expérience ne sera pas la dernière

Léa"

 

"Du 13 au 21 décembre j'ai eu la chance de participer à une formation européenne à Annecy basée sur les stéréotypes, la diversité culturelle, la tolérance et les processus d'intégration organisée par Concordia Rhône-alpes. Nous étions 27 personnes venues de Hongrie, Finlande, Lituanie, Grèce, Slovaquie et France.

Durant cette semaine, nos journées étaient divisées en deux ; les matins étaient consacrés à des activités interactives (débats, définir le stéréotype / la tolérance / la discrimination / l'extrémisme / les frontières, réflexions, échanges sur nos valeurs…) et les après-midi étaient basés sur l'expression corporelle au travers de la danse, du théâtre, des improvisations… ayant un rapport avec le travail effectué chaque matin.

Notre but final était de réaliser une performance basée sur ce que nous avions appris durant la semaine. Nous avons donc présenté une sorte de flashmob dans le parc de l'Europe à Annecy, nous étions tous des statues représentant des stéréotypes (français, homosexuels, sans-abris, chinois, russes alcooliques, perfection, raciste, tziganes, hippies, anglais, grecques, personnes âgées, héroïnomane, blonde et punk) qui s'actionnaient lorsque des personnes passaient devant nous, nous avons finis cette performance avec une danse. Le nom de notre « groupe » était « Pop the bubble of prejudice » (dépassons nos préjugés).

Stessy"

La vidéo du Flash Mob est à visionner en cliquant ici !

portraitdysb.jpg