Skip to content Skip to navigation

Témoignage de Tiphaine, volontaire CES aux Pays-Bas

Je m'appelle Tiphaine, j'ai 27 ans et j'ai terminé en septembre un Service Volontaire Européen de 7 mois à Amsterdam, aux Pays-Bas. L'association dans laquelle je travaillais, Sail Training Netherlands, a pour but d'organiser des échanges de jeunes Erasmus+ à bord de vieux gréements, et d'aider celles et ceux qui n'en ont pas les moyens à financer leur voyage. L'idée de ces échanges est de mêler apprentissage de la navigation traditionnelle, développement personnel et rencontres internationales.

Je travaillais dans les bureaux de Sail Training Netherlands, à bord du Brandaris, un bateau amarré dans un canal. C'est aussi là que j'habitais, dans l'une des quatre cabines prévues pour les volontaires ! Au fil des mois, mes colocataires ont changé, et j'ai ainsi pu vivre avec un Espagnol, trois Danois, une Estonienne, deux Néerlandais et une autre Française.

Il ne m'a pas été difficile de m'adapter aux Pays-Bas, la culture néerlandaise n'étant pas très différente de la culture française. Amsterdam en particulier est une ville très internationale où tout le monde parle anglais, ce qui ne m'a hélas pas beaucoup motivée à apprendre la langue locale... J'ai beaucoup aimé vivre sur un bateau, et j'ai pu profiter des musées, des cinémas ainsi que de différents lieux alternatifs en-dehors de mon volontariat.

On dit souvent que les néerlandais peuvent choquer par leur franchise, mais c'est l'autre facette de ce trait culturel qu'il ma fallu du temps pour comprendre : aux Pays-Bas, si l'on n'énonce pas un problème, c'est comme s'il n'existait pas. Il ne faut donc pas s'attendre à ce que la plupart des gens vous demandent ce qui ne va pas, ou si la situation vous convient, c'est à vous de vous exprimer ! Étant une personne réservée, j'ai eu un peu de mal avec cet aspect-là, mais je pense que cela m'a beaucoup aidée à clarifier mes positions et à verbaliser mes opinions, alors qu'avant mon SVE j'avais plutôt tendance à attendre que les gens comprennent d'eux-mêmes.

Je sais désormais que le travail de bureau n'est pas fait pour moi ; il me fut assez difficile de rester devant un écran toute la journée. J'ai néanmoins beaucoup apprécié l'équipe de passionnés qui constituait mon association et la découverte du petit monde fascinant qu'est celui des vieux gréements. J'ai bien aimé aussi le fait de pouvoir gérer mon travail comme je le voulais, tant qu'il était fait à temps. J'ai passé de très beaux moments à Amsterdam, dans les villes environnantes et sur la mer, j'ai beaucoup appris sur moi-même, sur ce qui fonctionne ou non pour moi dans un cadre professionnel et sur ce qui me motive en général. J'ai rencontré des gens de toutes nationalités qui m'ont beaucoup apporté, chacun à leur manière, et dont certains sont devenus des amis proches. J'ai l'intention de continuer à vivre à l'étranger et à m'entourer de gens de tous horizons, et recommande définitivement le Corps Européen de Solidarité à toutes et tous !

img-20190912-wa0016.jpg

vega_gamleby.jpg