Skip to content Skip to navigation

La COVID-19 : une nouvelle réalité et une opportunité pour se réinventer chez Concordia France

Je m’appelle Marie Carpio, j’ai 24 ans et je viens de la République Dominicaine. Je suis venu à Paris en septembre 2019 pour poursuivre mes études de Master. Je fais un Master 1 en Politiques Publiques parcours Action Humanitaire Internationale à l’Université Paris Est-Créteil. Je suis stagiaire/volontaire en Service Civique chez Concordia France pendant 6 mois dans le cadre de mes études de master.

Je me considère une personne très sensible aux réalités sociales et les inégalités, c’est pour ça que je poursuivre des études dans l’humanitaire. Le bénévolat et le volontariat sont une partie très importante dans ma vie. Je fais du bénévolat depuis j’ai 14 ans, et ma première expérience professionnelle était du volontariat au sein de Nations Unies en République Dominicaine.

6af26a41-a56e-47c4-93e7-3408f006a91d_1.jpgJe suis arrivée chez Concordia parce qu’une collègue d’études qui avait déjà était volontaire là-bas, m’avait en parler de son expérience qui était très positive et elle pensait que par rapport à mon profil je devais déposer ma candidature dans l’association. Elle m’a encouragé à valider mon stage en tant que volontaire chez Concordia, et je suis très contente de l’avoir fait. Mon accueil dans cette association a été merveilleux, une équipe extraordinaire avec trois autres volontaires, et une ambiance qui m’a fait sentir chez moi dès le début, ainsi comme la disposition de tous et toutes les salarié.e.s et les autres volontaires d’aider et de se soutenir au travail.

J’ai commencé mon stage au sein du Siège National de l’Association Concordia dans le Département du Secteur International le 12 Février 2020 pour une durée de 6 mois, jusqu’au 11 Août 2020. En tant que stagiaire, je faisais parti de la division « chantiers internationaux » composé de ma responsable et de trois autres volontaires. Les quatre volontaires, dont moi-même, étaient responsables : de la gestion du processus d’inscription des bénévoles en France qui partaient à l’étranger avec nos partenaires, de l’animation des chantiers en France avec des participants étrangers, ainsi que des chantiers de préparation au départ des bénévoles. Malheureusement, toute cette programmation a été suspendu par la pandémie du Covid-19, et nous avons dû commencer à faire du télétravail ce qui a eu pour conséquence un ralentissement de la dynamique de l’association qui a dû s’adapter à ces temps nouveaux.

Un mois après avoir commencé le début du stage, la charge de travail et les demandes d’inscriptions ont commencé à diminuer significativement. Cependant, la nouvelle réalité a été une opportunité pour se réinventer. Aujourd’hui, Concordia implémente des chantiers virtuels avec des thématiques culturelles et des activités à faire à la maison. Par conséquent, le déroulement et les responsabilités que j’avais au début du stage ont totalement changé ; j’appuie maintenant le département en créant et en animant des chantiers virtuels.

Les thématiques des chantiers que j’ai dû organiser et animer ont été de thématique environnementale (la création de produits de nettoyage biologiques) et littéraire (un club littéraire et un club de littérature française contemporaine). Le but des chantiers en ligne reste toujours de promouvoir les échanges internationaux entre participants de différents pays, mais maintenant dans un scénario virtuel et sans la composante du volontariat. Mes tâches en tant qu’animatrice virtuelle sont de créer une ambiance dynamique et agréable pour les participants, et en même temps de développer les sujets des chantiers virtuels. C’est à dire que je dois préparer des présentations et étudier en avance les sujets liés à la thématique pour les dérouler en ligne avec les participants.

Être stagiaire au sein du Siège National de l’Association Concordia France a été une expérience enrichissante qui m’a permis de voir un autre côté du bénévolat que je ne connaissais pas, celui de l’organisation qui envoie des bénévoles. Cette institution est excellente pour les échanges internationaux, qui promeuve la paix et la rupture des stéréotypes. Les activités qu’elle organise sont des opportunités de croissance personnelle, de connaissance de nouveaux lieux et de nouvelles personnes, de développement de nouvelles compétences, de se sensibiliser aux réalités et aux conditions sociales des autres, de pratiquer l’anglais, de sortir de sa bulle et de connaître le monde au-delà de sa zone de confort. Ces activités sont idéales en terme d’insertion social pour les jeunes, les personnes handicapées et les personnes âgées.

J'apprécie hautement l'expérience d'être stagiaire au sein du Département du Secteur International. Bien que ce ne soit pas une association qui travaille dans le domaine humanitaire, j'ai eu l'impression d'avoir pu connaître différents aspects qui lui sont indirectement liés comme les actions de solidarités et les chantiers à thématiques sociales qui peuvent avoir un impact sur le développement d’une communauté.

Après la fin de mon Service Civique, je voudrais poursuivre mon Master 2 encore à l’UPEC et finalement rentrer chez moi en République Dominicaine pour travailler et appliquer toutes les connaissances acquises. Le bénévolat et le volontariat sont une partie très importante de ma vie. Être volontaire en Service Civique chez Concordia France a était une opportunité de continuer cette action qui me passionne, le volontariat, et me former dans la cadre de mon domaine d’élection professionnelle.