Skip to content Skip to navigation

SVE Court Terme : Yanis nous raconte son chantier en Grèce

Yanis, a participé cet été à un Service Volontaire Européen Court Terme, en Grèce. Il nous raconte son expérience.

La surprise de ce chantier ?

Au contact des personnes qui souffrent d'un handicap mental je me suis rendu compte qu'ils sont tout de même très autonomes et que, mis à part certains cas, les différences avec les personnes qui ne souffrent pas de ce type de problèmes sont assez faibles et cela m'a assez surpris ce qui est sûrement dû à mon ignorance sur ce sujet.

Quelle était ta plus grande peur avant de démarrer ce projet et comment as-tu réussi à la surmonter ?

Je n'étais pas particulièrement effrayé à l'idée de faire partie de ce projet mais j'appréhendais tout de même le fait de ne pas bien m'intégrer au groupe de volontaires. Ce n'est finalement pas arrivé car tous les participants étaient très sympa, j'ai essayé de communiquer avec tout le monde aussi bien dans les discussions de groupes que lorsque que j'étais avec une ou deux personnes. Afin de surmonter et d'anticiper ce problème éventuel j'ai également fait en sorte de m'exprimer à chaque fois que je le voulais ou que j'en ressentais le besoin. Je me demandais également si le travail avec les enfants handicapés serait difficile mais là encore tout c'est fait très naturellement et  cela s'est révélé être un plaisir plutôt qu'une difficulté.

Qu'as-tu appris et emporté avec toi ?

Cette expérience était l'une des plus intéressantes que j'ai traversée et m'a permis de vivre des moments inoubliables. En deux semaines, j'ai eu le temps de m'amuser, de m'épanouir, d'améliorer grandement ma pratique de l'anglais, de me faire des nouveaux amis, d'apprendre beaucoup sur les différentes cultures des membres du groupe, de plus ou moins découvrir un pays et ses habitants, la Grèce et les grecs, mais également d'avoir le sentiment d'être utile.  J'en ressors grandi à différents niveau. Aujourd'hui je peux affirmer que j'ai une meilleure connaissance de moi-même et de mon fonctionnement. J'ai également appris le comportement à avoir avec des enfants en général et plus particulièrement avec ceux qui souffrent d'un handicap. Le Yanis d'avant ce projet n'est plus le même que le Yanis qui en est revenu !

Quels conseils à donner aux personnes sur le point de participer à un chantier international pour la première fois ?

Si vous voulez prendre part à ce type de projet je pense qu'il est très important de ne pas hésiter à essayer de vous exprimer et ce, même si vous n'êtes pas sûr de vous en anglais. Il faut également tenter de prendre des initiatives, de proposer des idées et de parler à tout le monde. En règle générale : gardez le sourire et tout se passera bien !

Pour en savoir plus sur le SVE Court Terme : cliquez-ici

Ou contactez Monica : vlt@concordia.fr