Skip to content Skip to navigation

Delphine, volontaire en temps de Covid

Bonjour !

Je suis Delphine, j’ai 22 ans, je suis étudiante et j’ai participé fin 2020 à un projet CES de 3 mois à Slaný, en République Tchèque. Je réalisais une année de césure durant mes études et je cherchais à me sentir utile en participant à un projet solidaire, c’est pour cela que j’ai choisi d’effectuer un projet CES.

Je suis donc partie du 18 septembre au 23 décembre 2020 dans la petite ville de Slaný, à 30 km de Prague. Ma mission se déroulait dans l’organisation ICM Slaný (Centre d’information pour les jeunes) et consistait principalement en l’animation de clubs de langues (anglais et français) et d’activités culturelles pour les jeunes au sein des écoles et bibliothèques locales. Une partie de mon temps était également dédiée à mon développement personnel, avec des temps de réflexion sur mes
tâches au sein de l’organisation, ma façon de travailler, mon intégration au sein de l’équipe, etc. Cette expérience a été très enrichissante car elle m’a permis d’explorer un nouveau cadre qui ne m’était pas du tout familier, d’entrevoir une culture différente de la mienne et de mener une réflexion sur mes différents projets.

received_352600265974221.jpeg

Cependant, cette expérience a été très différente de ce qu’elle aurait été en temps normal, à cause de la pandémie de Covid-19. La République Tchèque avait été relativement épargnée par l’épidémie au printemps (comparativement à d’autres pays européens comme le France, l’Italie ou la Belgique, mais un confinement avait quand même eu lieu en avril-mai), je pensais donc que le risque lié au Covid serait minime : test à réaliser à l’entrée, activités en groupe limitées, et voilà ! Mais fin septembre, la « deuxième vague » a frappé le pays avec beaucoup plus d’intensité qu’au printemps et un confinement a été déclaré début octobre. Les activités habituelles ont été réduites au minimum : seuls ont été maintenus les clubs de langues, et ils avaient lieu en visio. Il a donc fallu trouver comment utiliser le temps laissé par l’annulation des autres activités. J’ai été beaucoup soutenue pour cela par mon organisation d’accueil, qui avait déjà l’expérience du premier confinement et qui avait des idées de missions à réaliser. Ces nouvelles missions (vidéos de challenges sportifs, guides sur les lieux intéressants près de Slaný...) se sont pour beaucoup faites en partenariat avec des associations proches d’ICM, ce qui a finalement contribué à renforcer les liens entre elles.

120449198_3294516850625221_8516099039499304145_o.jpg

Pour conclure, bien que les circonstances de mon projet n’aient pas été tout à fait normales, celui-ci s’est quand même déroulé sans problème majeur et m’a permis de participer pleinement à l’activité de mon organisation d’accueil. Je suis vraiment satisfaite de cette expérience qui m’a appris beaucoup sur une nouvelle culture, qui m’a apporté des rencontres inoubliables et qui méritait réellement d’être vécue !