Skip to content Skip to navigation

Time 2 Team

Contexte du projet

C'est un fait indéniable, partagé par une majorité d'organisations de jeunesse, que le Corps européen de solidarité (CES) a apporté de nouvelles perspectives pour le volontariat en Europe. Le programme a été annoncé pour la première fois en 2016 par Jean-Claude Juncker lors de son discours sur l'état de l'Union Européenne, surprenant toutes les organisations actives dans le domaine de la jeunesse. Grâce à son plan ambitieux, il vise à atteindre 100000 jeunes d'ici 2020, tandis que les institutions européennes ont toutes convenu de poursuivre sa mise en œuvre plus loin, avec une allocation budgétaire accrue pour le nouveau cadre financier pluriannuel.

Le CES s'appuie sur la mise en œuvre réussie de l'ancien programme du Service volontaire européen, un programme phare de l'UE depuis 20 ans. Bien que les similitudes entre les deux programmes soient évidentes, de nouveaux éléments ont été introduits, le principal étant les équipes de volontaires (ou volontariats d’équipe). L'idée de base des équipes de volontaires est d'impliquer de 10 à 40 jeunes pour une période de 2 semaines à 2 mois afin de soutenir une communauté locale à travers un projet de volontariat international.

Au cours des 100 dernières années de son existence, le mouvement du Service Volontaire International (dont Concordia fait partie notamment à travers le réseau européen de l’Alliance) a développé les chantiers internationaux comme son activité principale, et a maintenant été reconnue par l'Union Européenne à travers la création d'un programme européen, le Corps Européen de Solidarité, et l'insertion du concept d'équipes de volontaires dans celui-ci. Chaque année, plus de 5000 projets locaux sont organisés avec la participation de plus de 40000 volontaires internationaux du monde entier.

Si le CES est une opportunité pour les organisations de jeunesse et les jeunes, le programme représente également certaines menaces pour les formes existantes de participation et d'engagement des jeunes développées et mises en œuvre par les organisations de jeunesse. Le nouveau programme et la procédure via la nouvelle plateforme (le PASS) bousculent également nos façons de travailler, la bonne qualité des échanges, de la préparation des volontaires et des projets eux-mêmes.

 

Par conséquent, le projet vise à assurer la durabilité des activités de volontariat international, qu'elles soient financées par un programme de l'UE ou par des sources propres aux organisations, ainsi qu'à améliorer les méthodes déjà existantes qui conduiront à une qualité et une reconnaissance accrues du travail et du volontariat des jeunes en Europe.

Grâce à une identification approfondie des pratiques existantes et à une analyse méthodologique, le consortium sera en mesure de présenter des méthodes et des outils standardisés pour les travailleurs de jeunesse et les organisations de volontariat travaillant dans le domaine du volontariat international et de la mobilité.

 

Buts et objectifs du projet

Les principaux objectifs de ce projet sont les suivants :

  • identifier les meilleures pratiques, les méthodes de travail efficaces et les outils pour le développement des activités des équipes de volontaires au sein du mouvement et les étendre,
  • standardiser et améliorer les pratiques existantes dans le domaine du volontariat international et des volontariats d’équipe,
  • améliorer la qualité du travail avec les jeunes par une meilleure planification méthodologique, la préparation, l'encadrement et le suivi des activités des équipes de volontaires,
  • diffuser les résultats du projet à d'autres parties prenantes mettant en œuvre des équipes de volontaires,
  • assurer l'autonomisation des jeunes, en augmentant l'impact de la mobilité internationale pour l'intégration des jeunes ayant moins d'opportunités, des migrants et des réfugiés dans les actions locales et internationales pour le changement social.

 

Sur la base de l'expérience des organisations participant au projet, nous souhaitons analyser la réalité actuelle, échanger et standardiser les bonnes pratiques et être en mesure de multiplier les résultats auprès d'autres organisations mettant en œuvre des équipes de volontaires.

Grâce à ce projet et aux résultats obtenus, le partenariat vise à améliorer la qualité des projets proposés et à étendre la pratique déjà en place avec plus de 100 organisations de jeunesse/volontariat en Europe.

 

Résultats du projet 

Le projet prévoit la production de résultats durables qui garantiront un impact à long terme, qui s'étendra au-delà de la durée du projet. Le projet générera un large éventail de résultats qui visent à influencer le développement et la mise en œuvre du Corps Européen de Solidarité (équipes de volontaires) :

  1. une analyse SWOT des équipes de volontaires, par rapport au mouvement du Service Volontaire International et des chantiers internationaux, analysera les effets que les nouvelles activités ont sur les formats de projets existants (chantiers) qui ont été mis en œuvre en tant qu'activités autofinancées;
  2. un rapport de bonnes pratiques décrira toutes les pratiques existantes dans la mise en œuvre du programme, y compris des exemples de projets et des idées pour s'en inspirer, ainsi que des conseils pour une mise en œuvre de qualité des activités des équipes de volontaires;
  3. un guide pour la mise en œuvre des équipes de volontaires, basées sur l'expérience des organisations ainsi que sur les résultats de l'analyse SWOT et des consultations, donneront lieu à des lignes directrices concrètes qui seront ensuite proposées au réseau ALLIANCE afin d'être adoptées comme normes de travail communes entre les organisations;
  4. des recommandations politiques basées sur l'expérience des organisations de volontariat seront utilisées pour améliorer le programme dans son ensemble. Les recommandations seront utilisées dans des efforts de plaidoyer auprès de la Commission européenne. 

Les recommandations suivront une vision holistique du programme et prendront en considération les résultats de l'analyse SWOT. Un accent particulier sera mis sur la proposition de mesures qui garantissent que les jeunes ayant moins d'opportunités sont ceux qui bénéficient principalement de ce programme, en assurant l'accessibilité pour tous et l'équité des opportunités.

Tout ce qui précède sera réalisé par le biais de consultations en ligne et hors ligne impliquant toutes les organisations partenaires ainsi que d'autres organisations de service volontaire international afin de recueillir un retour d'information aussi varié que possible couvrant toutes les perspectives de la mise en œuvre du programme.

La durabilité des résultats sera assurée par l'utilisation des outils travaillés dans les activités des équipes de volontaires du réseau. Le guide et le rapport de bonnes pratiques seront diffusés et promus de manière à devenir une ressource fiable pour d'autres organisations de jeunesse mettant en œuvre des activités d'équipes de volontaires.

Tous les résultats produits et livrés tout au long du projet seront en accès libre : cette caractéristique est une garantie d'effet durable.

 

Grâce à ce projet, le partenariat entre les organisations sera renforcé, permettant aux organisations de travailler davantage ensemble et d'être des acteurs innovants dans le domaine du volontariat. Les organisations impliquées, grâce à leur expérience dans le domaine et aux ressources fournies par ce projet, seront en mesure d'accroître leurs capacités à organiser des activités de volontariat en équipe.

Les partenaires, en tant que membres des réseaux, continueront à travailler ensemble à l'amélioration de leurs projets. La poursuite de ce projet est motivée par les objectifs stratégiques définis pour l'amélioration des pratiques de volontariat et la mise en œuvre de méthodes innovantes d'éducation non formelle.