Concordia - Témoignage d'Antoine – SVE dans un écovillage en Suède

Témoignage d'Antoine – SVE dans un écovillage en Suède

« Je m’appelle Antoine, j’ai 24 ans et je fais mon SVE dans l’écovillage de Suderbyn, situé sur l’ile de Gotland, en Suède, au milieu de la mer Baltique. Le lieu et le cadre de mon SVE sont un peu particuliers dans la mesure où je suis à a fois cohabitant, collègue et plus généralement membre de la communauté de Suderbyn. Du coup, mon lieu de vie est aussi mon lieu de « travail », ce qui est plutôt pratique.

Petite définition du contexte

Avant d’être un lieu, un écovillage est une communauté choisie de personnes qui se rassemblent afin de construire ensemble un modèle (perfectible) de mode de vie plus sobre, plus connecté avec la nature, recentré autour de besoins simples et réduisant leur impact sur l’environnement. De ma propre (petite) expérience, c’est aussi une meilleure source d’épanouissement et de rigolade que le classique « métro-boulot-dodo ».

Suderbyn est un lieu d’expérimentation et d’innovation techniques, à travers des « gros » projets tels que la construction d’un dôme géodésique, permettant la production de biogaz et des cultures en aéroponie (voir photo). Mais la vie en communauté implique aussi une forme d’innovation sociale en ce qui concerne la propriété collective des équipements et du terrain, les repas en commun, la prise de décision collective et démocratique, ou encore le partage d’outils et de véhicules.

fb_20160515_16_17_30_saved_picture.jpg

« Le dôme géodésique est toujours en chantier » – photo prise par Sergey Lutchenko

Suderbyn est une communauté relativement petite, comprenant entre une dizaine et une vingtaine de résidents permanents, de volontaires de court, moyen et long terme et de visiteurs, dont le nombre fluctue au cours des saisons. La plupart autour de la vingtaine-trentaine, venant d’un peu partout en Europe et dans le monde. Du coup, on voit souvent des nouvelles têtes, tout en restant dans une ambiance festive, familiale et chaleureuse.

Ma vie et mon travail au quotidien

En ce qui me concerne, mon travail quotidien est extrêmement varié et dépend surtout de mes prises d’initiatives et centres d’intérêts. Mon travail de volontaire consiste en une rencontre entre les priorités de l’écovillage – définies collectivement – et ce que j’ai envie de faire. Il y a une confiance totale entre notre groupe de 4 volontaires en SVE et le reste de la communauté en grande partie parce qu’il n’y a pas de relation de hiérarchie ou de traitement différencié.

Une petite liste non exhaustive de mes activités quotidiennes : jardinage, soins aux animaux (canards, poulets, abeilles, un chat), bricolage, comptabilité, écoconstruction, cours de suédois, suivi du lombricomposteur (mon bébé), réunions de travail, et aussi pas mal de recherches sur internet et dans notre bibliothèque sur des thèmes variés tels que la permaculture, le compostage, les besoins des poulets etc. Je participe aussi à des taches que tout le monde est amené à faire, telles que la cuisine, le nettoyage des parties communes et des toilettes sèches ou encore l’animation des réunions.

_dsc4460.jpg

L’écovillage de Suderbyn – photo prise par Sergey Lutchenko

Au-delà de ça, c’est un peu difficile de définir mon travail quotidien, du fait que c’est assez varié, que ça dépend des priorités du moment, ou encore des saisons. Par exemple, j’ai coordonné la construction d’un compost Jean Pain (un gros cylindre de copeaux de bois humides qui se compostent tout l’hiver et sert aussi de chauffe-eau pour notre digesteur à biogaz), lors d’un chantier international de volontaires qu’on a accueilli récemment.

En bref, mon SVE c’est une expérience formatrice tant sur le plan personnel qu’en termes d’acquisition de compétences. Je mange bien, je vis au grand air et j’ai une grande flexibilité dans la gestion de mon temps de travail. Mais surtout, je me réveille tous les matins en me disant que je vais apprendre quelque chose de différent et de nouveau, le tout en contribuant à mon niveau à un projet collectif et utile pour changer (un peu) le monde. »

Pour plus d’informations sur l’écovillage de Suderbyn, consultez leur site internet sur http://www.suderbyn.se/  

 

Publié le mercredi 02 novembre 2016 à 11:44:00

16 novembre 2022 - Actualités | Erasmus+ | GIVE-Lab
Assez de formalités, en route pour le Give-LAB Seminar en Belgique !

Dans le cadre du projet GIVE-Lab, soutenu par le programme Erasmus +, 24 participant·e·s venant de 7 pays européens se…

Lire la suite
7 novembre 2022 - Aquitaine | CES | Corps Européen de Solidarité | Témoignage | Volontariat
Mon volontariat à Concordia Aquitaine

Bonjour à toutes et à tous. Je m'appelle Mads et je viens de terminer mon volontariat de 8 mois à…

Lire la suite
18 octobre 2022 - Actualités | Eramus + | Formation | Genre | GIVE-Lab
Le projet GiveLab: contre les inégalités de genre & la violence au sein du volontariat international

La prévention des violences liées au genre lors des chantiers internationaux est un sujet commun à toute organisation de volontariat,…

Lire la suite
5 octobre 2022 - Actualités | CES | Corps Européen de Solidarité | Témoignage | Volontariat
My ESC experience in Nouvelle Aquitaine

Hi everyone ! :-) My name is María and I have been a volunteer on an ESC with Concordia Nouvelle…

Lire la suite
4 octobre 2022 - Actualités | Aquitaine | CES | Corps Européen de Solidarité | Témoignage | Volontariat
My European Solidarity Corps in Saint Caprais-de-Bordeaux

Hey ! My name is May and I am 20 years old. I started my European Solidarity Corps in Saint…

Lire la suite