Skip to content Skip to navigation

Sarah, volontaire pendant 4 mois au Philippines

Sarah a quitté son emploi pour se consacrer à quelques mois de volontariat, elle nous raconte ses choix et son expérience. C'est (aussi) la première volontaire à faire le choix de partir aux Philippines avec Concordia !

"Je m'appelle Sarah, j'ai 28 ans et après 5 années en CDI dans un grand groupe français, j'ai démissionné pour être volontaire pendant quelques mois aux Philippines.

La décision de quitter mon emploi n’a pas été facile à prendre même si cela faisait déjà plusieurs mois que j’y réfléchissais. Mes collègues étaient sympas, les tâches étaient variées, je n’étais pas sous-payée ni exploitée. Mais au fond de moi, je sentais que je voulais faire quelque chose d’autre. Je ne voulais plus uniquement être attirée par telle promotion financière ou hiérarchique. Je voulais faire quelque chose qui soit plus en lien avec les gens, une expérience dans laquelle je me sente vraiment utile.  

Une fois la décision prise et la lettre de démission envoyée, j’ai fait appel à Concordia car plusieurs amis étaient déjà partis en workcamps avec eux et ils en avaient gardé un bon souvenir. Pour ma part, je me suis concentrée sur la recherche d’un projet moyen-terme car je voulais avoir le temps de m’imprégner de la culture, de la vie des gens que j’allais rencontrer et de leurs histoires.  J’ai choisi d’aller aux Philippines car premièrement, je souhaitais être proche de mon copain qui faisait ses études à Macao et deuxièmement, plusieurs amis m’avaient rapporté que l’accueil y était formidable et qu’il était facile de discuter en anglais avec les habitants.

J’ai rapidement pu constater que de nombreux projets étaient proposés par Concordia et j’étais surprise d’être la 1ère des volontaires de l’association à choisir ce pays! Un mois plus tard, mon projet avait été confirmé par le partenaire local et je partais donc pour une mission de deux mois dans une école primaire à Minolos, situé en province à 60 km de Cebu.

Arrivée là-bas, j’ai été accueillie dans une famille d’accueil vraiment super! J’ai rapidement rencontré leurs amis, leurs collègues, leurs voisins. La maison était toujours grande ouverte, j’ai donc pu discuter facilement avec beaucoup de personnes différentes. Toutefois, certains ne maîtrisaient pas bien l’anglais et d’autres étaient un peu surpris de voir une étrangère arriver dans leur ville. Mais globalement les échanges étaient très agréables!

Concernant mon projet à l’école, je m’y rendais chaque jour en jeepney ou en tricycle - moyens de transport locaux. La majeure partie du temps, j’étais dans la classe Grade 4 (équivalent du CM1) où je proposais aux enfants de nouvelles activités qui étaient en lien avec leur programme scolaire. Ainsi, grâce à des photos et à des jeux, je participais à leur apprentissage. En parallèle, l’institutrice me donnait énormément d’informations sur leurs traditions, les conditions de vie des enfants, leurs histoires, les difficultés rencontrées, etc. Au fur et à mesure, j’ai fait ma place ici et c’était vraiment agréable de participer à leur quotidien. Grâce à eux, j’ai réappris l’importance des choses les plus basiques : pouvoir apporter de quoi manger à sa famille, aider ses voisins s’ils n’ont rien, prendre soin des personnes âgées…

D’ailleurs, mon deuxième projet de deux mois s’est déroulé dans une maison de retraite, à l’Hospicio de San José. Dans cet établissement étaient accueillis les retraités qui n’avaient pas de ressources financières suffisantes ni de famille pour prendre soin d’eux. Ils étaient une quarantaine de personnes âgées à ainsi être pris en charge gratuitement. Ici, j’ai aussi organisé des activités sous le contrôle des travailleuses sociales. J’ai adoré ce projet car j’ai pu discuter avec les retraités, connaître leurs parcours qui sont tous différents et touchants. J’ai apprécié pouvoir leur donner de mon temps car ce sont des personnes qui ont souvent vécu des abandons et qui ont donc besoin d’attention. Je sais aussi qu’ils ont apprécié ma venue car cela apportait du changement dans leur quotidien.

Lorsque je rentrais de l’école vers 17h, les parents de ma famille d’accueil travaillaient encore alors j’en profitais pour rédiger mes aventures. Puis, je dînais avec la femme de ménage. Elle ne parlait pas bien anglais, alors on apprenait à se comprendre en faisant des gestes. On a souvent fini nos discussions par des éclats de rire ! Grâce aux personnes que j’ai rencontrées, j’ai aussi été invitée à voyager aux alentours. Plage de sable fin et cascades faisaient partie des richesses visitées !

Ce volontariat de quatre mois m’a permis de vivre une expérience exceptionnelle ! Je m’étais préparée à ce qu’elle soit très forte, mais je ne m’attendais sûrement pas à rencontrer autant de belles personnes et de recevoir autant d’amour.  Si j'avais un conseil à donner à ceux qui vont bientôt partir, je leur dirai de se préparer à recevoir et à donner sans limite. Ici, les échanges sont véritables, soyez prêts à vivre l'une des expériences les plus enrichissantes de votre vie !"

photo_sarah_philippinesii.jpg