Skip to content Skip to navigation

Chloë : "mon weekend premier départ"

Chloë a participé l'an dernier à un "Weekend premier départ" organisé par Concordia. Elle nous raconte ces deux jours de formation utiles pour son chantier international en Ouganda.

"Lorsque j’ai reçu la réponse de Concordia concernant mon acceptation à un chantier de trois semaines en Ouganda j’étais comme une folle. J’allais repartir pour la première fois en Afrique subsaharienne depuis mon retour du Kenya deux ans plus tôt. En revanche j’avais quelques appréhensions : cette fois je ne partirais pas seule mais avec d’autres volontaires et qui plus est de différentes nationalités. Ce qui signifie aussi des horizons et cultures totalement différentes de la mienne : un challenge supplémentaire.

Je ne suis pas nécessairement très à l’aise dans les interactions sociales, j’ai même beaucoup de difficultés avec les effets de groupe que je juge nocifs. C’est pourquoi lorsque l’association m’a parlé du weekend premier départ, je me suis dit que d’une part ça ne pourrait pas me faire de mal de passer un weekend coincée avec des inconnus (ça me ferait une répétition) et d’autre part j’en apprendrais certainement davantage concernant l’organisation d’un volontariat, ce qu’on attendait de moi sur les lieux, la charge de travail, etc. Bref j’aurais bien passé le weekend à faire la fête avec mes potes mais je m’étais engagée dans un volontariat alors autant faire le truc à fond.

J’ai été agréablement surprise de la gentillesse et l’ouverture d’esprit des personnes que j’ai rencontré, dès mon arrivée à la gare. Il est sûr que lorsqu’on ne connait personne on est obligé de se montrer sous son meilleur jour afin de nouer des liens, comme une rentrée des classes. Mais quand même ça m’étonnait. Et d’ailleurs il a à peine fallu attendre le déjeuner pour qu’on devienne tous assez complices en dépit de notre différence d’âge parfois massive et nos divers styles de vie. Le soir venu nous avons même improvisé une sortie tous ensemble.

Concernant les activités, j’étais assez sceptique. J’arrivais avec ma petite expérience africaine et ne me considérais pas vraiment comme un « premier départ ». En fait, je me suis rapidement rendu compte que je n’allais pas en apprendre plus sur le continent qui m’intéresse mais que les jeux qui étaient mis en place avaient pour but de me faire réfléchir  sur l’interculturalité et les raisons qui m’ont poussée à faire un volontariat international. Je me souviens particulièrement de certains jeux qui offraient une parabole aux relations sociales interculturelles et qui m’a vraiment fait me poser des questions sur ma manière d’interagir avec les autres.

Quand je suis arrivée en Ouganda, j’étais finalement un peu plus stressée qu’auparavant : je n’étais pas sûre d’être capable à m’intégrer dans un groupe et à réussir à surmonter les préjugés inhérents aux différences culturelles. Je sentais que j’allais avoir des difficultés. Pourtant, dans les situations difficiles j’ai repensé aux paraboles que je mentionne plus haut et ça m’a aidé à m’armer de patience et surtout à prendre du recul en regardant les situations sous un autre angle. Sincèrement, je me suis sentie plus « armée » pour trouver des solutions aux problèmes de communication lors du chantier. Bien entendu ça ne règle pas toutes les situations, mais ça aide.

Je suis contente d’y avoir participé. J’ai rencontré des personnes sympas, me suis vraiment amusée et surtout j’en ai appris davantage sur moi et ce que j’attendais de ce voyage. C’est une expérience qui permet aussi de comprendre comment fonctionne un chantier, la mécanique des associations avec lesquelles on s’engage et bien sûr entendre les récits des autres. J’ai choppé plein de petites astuces pour faire mon sac et gérer certaines galères administratives et autres. C’est idiot mais aujourd’hui j’emmène toujours un grand morceau de ficelle dans mon baluchon et je lui trouve toujours une utilité, la dernière étant la suspension de ma moustiquaire durant mon récent voyage au Sénégal."

Vous partez bientôt ? Vous souhaitez participer à un "weekend premier départ" ? Inscrivez-vous vite !

 

wepd02.jpg